Fin novembre 2017 Monsieur le Maire a appris qu’un agent du CCAS subissait des actes et agissements portant atteinte à son intégrité physique et morale, par l’adjointe aux affaires sociales et au logement. Il a eu, avec Madame la directrice Générale des services en présence de l’agent et de Madame l’adjointe, de nombreuses réunions et tables rondes pour repréciser les missions, le rôle de chacun et mettre un terme à ces agissements. Ces actes se poursuivant, il a pris une mesure conservatoire pour répondre à la protection fonctionnelle de l’agent, protection qu’il a accordée le 26 novembre 2018.

Courant mars, Madame l’adjointe aux affaires sociales et au logement, s’est chargée de mettre au courant « avec la remise d’un dossier » les membres du CCAS dont quatre élus sur six de l’opposition, étaient présents. Le deux avril 2019 le syndicat FO distribuait un tract dénonçant la poursuite des dénigrements et des critiques sournoises avec la complicité plus ou moins consciente d’une partie du Conseil d’Administration du Centre Communal d’Action Sociale avec notamment la remise de notes portant atteinte nominativement à des agents territoriaux de la collectivité. Cette distribution de tracts par le syndicat FO eu lieu en mains propres, à la porte du CCAS et de la mairie, un jour de Conseil Municipal.Si l’on vous écoute, il fallait traiter cette affaire avant qu’elle ne se reproduise, en tout cas vous étiez au courant et ce depuis longtemps de cette situation.

Les élus du groupe, « Ensemble pour un Nouvel Élan»

Czeslaw Wychowski, Sylvie Dupuis, Georges Coquelle, Odile Carlier-Marquis, Bernard Dancoisne, Cathy Wasylikow, Césaire Branchu, Angélique Flavigny, Gérard Hollosi, Valérie Lemaire, Gilbert Stanley, Cathy Bernard, Jacques Tincq, Nathalie Duez, Eric Vilcocq, Laurie Top, José Leborgne, Nicole Ferster

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.