Octobre 2018

M. Daniel Top, Maire

Régulièrement des administrés me signalent des petits travaux à effectuer prés de chez eux et qui tardent à l’être. Ces petits travaux additionnés représentent à la fn de l’année une somme importante qui n’a pas été budgétisée. Néanmoins chaque année, nous en effectuons une partie en plus de nos investissements prioritaires qui étaient programmés de longue date.

Comme les toitures « restaurant scolaire, école, salle Ferry, services techniques, les toilettes des écoles, le renouvellement des chaudières etc...etc...».

Nos investissements, c’est une multitude de chantiers souvent compliqués, soucieux que nous sommes, de vouloir minimiser au maximum les inconvénients pour les usagers, les périodes estivales sont pour nous des périodes intenses de rénovation.

Le confort et la sécurité de nos enfants priment sur tout le reste, c’était un choix fnancier et nous ne le regrettons pas.

Aujourd’hui les priorités sont enfn derrière nous, nous allons donc pouvoir effectuer ces petits travaux laissés en suspend. Nous travaillons chaque jour, les diffcultés ne manquent pas, les dossiers sont parfois très complexes. Mais nous ne lâchons rien, l’argent public bien utilisé est le meilleur moyen de montrer tout l’intérêt du service public.

Le temps long est une évidence, tout comme le persévérant travail au quotidien.

Le Meurchin qui se transforme aujourd’hui sous nos yeux est le résultat d’un long et patient cheminement.

Il faut aller chercher les subventions auxquelles nous pouvons prétendre pour réaliser nos travaux, subventions également restreintes comme le reste.

Combien de réunions ont été nécessaires pour obtenir la fbre optique dans les délais, Meurchin était le grand oublié de la CALL.

Meurchin avance, c’est l’essentiel.

Daniel TOP, Maire de Meurchin