Vous pouvez télécharger le document en cliquant ici Vous pouvez télécharger le document en cliquant ici
Juin 2019

M. Daniel Top, Maire

Retoqué pour la troisième fois consécutives (13 voix Pour et 13 voix Contre) et, conformément à l’article L.1612-2 du Code Générale des Collectivités Territoriales qui stipule qu’à défaut d’adoption ou de transmission du budget primitif dans le délai imparti à savoir le 18 avril 2019, le Préfet saisit sans délai la Chambre Régionale des Comptes chargée de formuler des propositions pour son règlement dans un délai d’un mois. A l’issue, le Préfet règle et rend exécutoire le Budget dans un délai de vingt jours à compter de la notification de l’avis de la Chambre Régionale des Comptes qui sera rendu public.

A une voix prés le budget était adopté mais 7 élus de la majorité et l’opposition en ont décidé autrement malgré certains renoncements et mon approbation de répondre favorablement à leur demande de revaloriser les tarifs municipaux dès cette année. Je précise également que la commune n’est pas sous tutelle mais simplement que les investissements sont suspendus jusqu’au terme de la procédure, occasionnant ainsi, un retard dans la réalisation de nos projets C’est pourquoi, je tiens à rassurer la population en affirmant que l’ensemble des services sera assuré et nos agents, tous nos agents, en garantissant que leur salaire sera versé comme d’habitude sans baisse, ni suppression de primes. En effet, contrairement aux rumeurs répandues par quelques élus, durant l’instruction, une commune fonctionne normalement (article L.1612-1 du CGCT). Après avoir renoncé à leurs responsabilités, la stratégie adoptée aujourd’hui est d’instaurer le doute, l’inquiétude, la peur, pour nuire à la bonne marche de la commune et à la qualité du service public sans penser aux conséquences humaines que cela engendre sur le personnel et leurs familles, des comportements que je condamne délibérément et qui sont indignes d’élus locaux.

Daniel TOP, Maire de Meurchin