En ce 16 Janvier, deux sentiments m'animent : celui de la joie et mais aussi celui de l'incertitude.

Avant tout, l'incertitude et l'incompréhension. Alors même que les médias, le conseil scientifique et le gouvernement ne cessent de répéter depuis plusieurs semaines que le nombre de cas positifs augmente sensiblement, et que chacun dans un coin de sa tête se prépare à un re-confinement général, depuis deux jours nous savons désormais que la solution TOUTE trouvée pour ralentir la propagation du virus et de ses variants est le COUVRE-FEU à 18H00. Avec son lot de mauvaises surprises pour nos entreprises qui doivent encore repenser leur organisation, pour notre service culturel confronté aux retours des visios alors que nos écoles avaient de nouveau envahi l' ART'CHIPEL, etc, etc...

Dans ma tête un air de Jacques DUTRONC se met soudainement à résonner, revisitée façon COVID : « Il est 06 Heures, Meurchin s'éveille….Il est 18H00, Meurchin se couvre... »

Mais en ce 16 janvier, la joie et l'optimisme reprennent vite le dessus.

La joie dans un premier temps. Car après de nombreuses alertes météo Jaune et Orange, sans que rien ne se passe ces dernières semaines, je me dis que cette fois-ci, c'est la bonne !

Les premiers flocons arrivent alors que je reçois les habitants lors de ma permanence le samedi matin comme à mon habitude depuis notre prise de fonction, pendant que l'équipe des adjoints travaille sur les projets de demain. Alors que nos valeureux commerçants du marché ont tenu bon jusque midi par ce froid, les gros flocons arrivent et les rues se parent d'un manteau blanc. Nos agents du Service Technique se mettent rapidement en ordre de bataille, aidés par les services de la mairie de Wingles pour dégager les grands axes.

Et pour que cette journée devienne un souvenir pour quelques familles, nous lançons aux alentours de 14H00 notre premier concours du plus joli bonhomme de neige : nous n'avons pas eu de difficultés à nous accorder sur ce concours officiel. Les familles meurchinoises ont joué le jeu, notre plus gros défi va être maintenant de visionner l'ensemble des photos. Une petite réception, avec le respect des gestes barrière viendra sceller ce moment passé en famille, avec remise de récompenses.

 

Chères Meurchinoises, Chers Meurchinois,

Ce « Mot du Maire » s'est transformé en « Journée du Maire », le déroulé d'une journée quelconque du calendrier des élus, qui peut se transformer en une journée riche et stimulante en vous y associant. Le contexte actuel ne se prêtant pas à ce que nous venions à votre contact, à vous recevoir pour organiser des réunions publiques ou de quartiers, puisque la santé est la priorité. En revanche, nous vous proposerons tout au long de l'année de nous ré-inventer pour que vous puissiez découvrir la vie des élus et que nous continuions à échanger ensemble.

 

actualités à la une Les brèves Ca se passait chez vous

Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 14 h à 15 h

- Accueil du public uniquement sur rendez-vous par téléphone au 03.21.74.56.20 (message répondeur) ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

- Port du masque obligatoire

- UNE seule personne à la fois

- Friction des mains obligatoire avec une solution hydro-alcoolique

En ce 16 Janvier, deux sentiments m'animent : celui de la joie et mais aussi celui de l'incertitude.

Avant tout, l'incertitude et l'incompréhension. Alors même que les médias, le conseil scientifique et le gouvernement ne cessent de répéter depuis plusieurs semaines que le nombre de cas positifs augmente sensiblement, et que chacun dans un coin de sa tête se prépare à un re-confinement général, depuis deux jours nous savons désormais que la solution TOUTE trouvée pour ralentir la propagation du virus et de ses variants est le COUVRE-FEU à 18H00. Avec son lot de mauvaises surprises pour nos entreprises qui doivent encore repenser leur organisation, pour notre service culturel confronté aux retours des visios alors que nos écoles avaient de nouveau envahi l' ART'CHIPEL, etc, etc...

Dans ma tête un air de Jacques DUTRONC se met soudainement à résonner, revisitée façon COVID : « Il est 06 Heures, Meurchin s'éveille….Il est 18H00, Meurchin se couvre... »

Mais en ce 16 janvier, la joie et l'optimisme reprennent vite le dessus.

La joie dans un premier temps. Car après de nombreuses alertes météo Jaune et Orange, sans que rien ne se passe ces dernières semaines, je me dis que cette fois-ci, c'est la bonne !

Les premiers flocons arrivent alors que je reçois les habitants lors de ma permanence le samedi matin comme à mon habitude depuis notre prise de fonction, pendant que l'équipe des adjoints travaille sur les projets de demain. Alors que nos valeureux commerçants du marché ont tenu bon jusque midi par ce froid, les gros flocons arrivent et les rues se parent d'un manteau blanc. Nos agents du Service Technique se mettent rapidement en ordre de bataille, aidés par les services de la mairie de Wingles pour dégager les grands axes.

Et pour que cette journée devienne un souvenir pour quelques familles, nous lançons aux alentours de 14H00 notre premier concours du plus joli bonhomme de neige : nous n'avons pas eu de difficultés à nous accorder sur ce concours officiel. Les familles meurchinoises ont joué le jeu, notre plus gros défi va être maintenant de visionner l'ensemble des photos. Une petite réception, avec le respect des gestes barrière viendra sceller ce moment passé en famille, avec remise de récompenses.

 

Chères Meurchinoises, Chers Meurchinois,

Ce « Mot du Maire » s'est transformé en « Journée du Maire », le déroulé d'une journée quelconque du calendrier des élus, qui peut se transformer en une journée riche et stimulante en vous y associant. Le contexte actuel ne se prêtant pas à ce que nous venions à votre contact, à vous recevoir pour organiser des réunions publiques ou de quartiers, puisque la santé est la priorité. En revanche, nous vous proposerons tout au long de l'année de nous ré-inventer pour que vous puissiez découvrir la vie des élus et que nous continuions à échanger ensemble.