Vous avez pu découvrir dans la dernier Notre ville ou en recevant votre carte d’électeur la création de 2 nouveaux bureaux de vote dans la commune. Mr le maire justifie cette décision par l’augmentation de la population. En effet celle-ci à augmenté de 28 personnes...! Si pour vous, il faudra simplement être attentif à votre lieu de vote, il n’en est pas de même pour les services dont l’astreinte sera doublée ce qui représentera, au-delà de la pénibilité durant 4 dimanches, un coût supplémentaire pour la commune. Notre groupe s’était opposé à cette modification, n’en voyant pas l’urgence, suivant en cela la commission électorale. 1 seul bureau aurait amplement suffit.

Nous aurions préféré une autre publicité sur Meurchin que celle parue dans la Voix du Nord du 6 mars, au titre « des carrefours qui vous déroutent ». 4 endroits ont été cités en grand nombre » par les lecteurs sur l’agglomération de Lens, dont celui de Meurchin, au même titre que le carrefour Bollaert à Lens. « Les feux étaient dangereux » dixit Mr le maire dans cet article. Nous en concluons donc que c’est par mesure de sécurité qu’ils ont été supprimés. Alors pourquoi la présence des policiers à chaque entrée et sortie des écoles ? Il y a certainement une logique que nous comprenons mal. Les automobilistes et surtout les parents apprécieront ces propos. On pourra toujours objecter que s’il y a des accidents, ils sont dus au comportement irresponsable de certains, mais au moins il y avait une sécurité surtout pour nos enfants. En matière de sécurité, on a pu constater le zèle de notre nouvel ASVP; Mais est-ce vis à vis de l’ensemble de la population ???

Depuis ce début d’année 2017, nous vous recevons en Mairie.

Notre permanence est ouverte à tous, sans rendez-vous le deuxième mercredi de chaque mois de 14h30 à 17h00.

Nous restons à votre disposition pour tout problème rencontré dans la commune.

Nous vous accueillerons donc le mercredi 8 mars 2017 de 14h30 à 17h00.

Meurchin Sans Concertation

Lors des vœux de Mr le maire (à qui nous souhaitons de nouveau de recouvrer la santé), notre groupe a souhaité plutôt se joindre au public, pour exprimer son désaccord sur la politique menée, sans concertation, actuellement par la majorité. La localisation du skate-park, de l'antenne relai, le nouveau plan de circulation etc. et surtout la suppression des feux tricolores, compensée, il est vrai, par la présence, aux heures délicates, par notre police municipale. Dans sa réponse à notre intervention lors du dernier Conseil, (à lire sur le site de la ville) Mr le maire revendique cette responsabilité « en qualité d'officier de police judiciaire » et en objectant sa « contribution à l'écologie ».