2017 : Année déterminante pour notre démocratie !

Après le retrait de l’Angleterre de l’Europe, l’élection de Donald Trump, comment va se positionner notre pays ?

Tant de sujets seront remis en question notamment la réforme territoriale mise en œuvre sous ce quinquennat nous faisant passer de 22 régions à 13. Il avait même été envisagé un temps la suppression des départements.

Notre pays offre toujours ce singulier paysage où les collectivités locales s’empilent (communes, intercommunalités, départements, régions). Ce qui ne représente pas moins de 20 % de la dépense publique. Le dernier rapport de la Cour des Comptes invite d’ailleurs à réduire les budgets.

Que les fêtes de fin d’année vous apportent joie et gaieté Et vous mènent vers une nouvelle année emplie de bonheur, de paix et de sérénité pour vous et tous ceux qui vous sont proches.

JOYEUSES FÊTES ET BONNE ANNÉE !

Les élus du groupe, « Ensemble pour un Nouvel Élan»

Czeslaw Wychowski, Sylvie Dupuis, Georges Coquelle, Odile Carlier-Marquis, Bernard Dancoisne, Cathy Wasylikow, Césaire Branchu, Angélique Flavigny, Gérard Hollosi, Valérie Lemaire, Gilbert Stanley, Cathy Bernard, Jacques Tincq, Nathalie Duez, Eric Vilcocq, Laurie Top, José Leborgne, Nicole Ferster

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’opposition est en panne d’idées depuis pas mal de temps. Elle se contente de colporter certains ragots (qu’elle devrait vérifi er). Gérer une commune, c’est prendre des décisions et les appliquer courageusement. Ce n’est pas pour le plaisir ; il faut du volontarisme pour les mettre en place, mais quand c’est pour l’intérêt général, il n’y a pas à hésiter. Concernant la réduction d’occupation gratuite des salles communales aux associations, au personnel, aux élus, elle permet à nos concitoyens de les louer dans des délais raisonnables, procurant ainsi des recettes supplémentaires très appréciées. Pour mémoire, il a été accordé une salle gratuite par an pour les associations, comme dans toutes les communes. Une salle gratuite par an également aux membres du personnel et aux élus, uniquement pour événement familiaux justifi és ; sinon, rien.

S’agissant des nouvelles modalités de paiement du restaurant scolaire comme des autres services (activités périscolaires, TAP, musique, danse, service Jeunesse lors des petites et grandes vacances, garderie etc, etc), tout a été mis en place pour faciliter le travail de nos agents à l’accueil, limiter les impayés, le gâchis alimentaire au restaurant et surtout faire des économies. Chaque année, lorsqu’est établi le budget communal, nous rendons des comptes à la population sur nos dépenses. La grande majorité des Meurchinois ne profi te pas et n’a jamais profi té des services qui sont destinés à nos enfants, pourtant elle paie des impôts comme vous et moi et ne remet pas en cause ces services. Cela s’appelle la solidarité, ne l’oubliez pas.

Tout changement est source de polémiques : il y a les mécontents et les contents ; ces derniers sont nombreux mais ne s’épanchent pas nécessairement sur les réseaux sociaux.

S’agissant des nouvelles modalités de paiement du restaurant scolaire, elles ont été communiquées aux usagers depuis mai par les agents de l’accueil en mairie. Non seulement, car lors du Conseil municipal du 28 juin, les élus ont voté A L’UNANIMITE le nouveau règlement intérieur de la restauration scolaire. Rassurez nous : vous étiez bien présents, non ? De plus, ce fut l’objet d’une réunion publique le 30 juin ; y assistait un élu de l’opposition qu’on n’a pas entendu.