« C’est bientôt la rentrée et la préparation des cartables pour les écoliers. En ce début septembre (si Saint Notre Ville est décidé à paraître au 1er septembre), nous vous proposons une petite charade. Mon premier, en musique, correspond à la sixième syllabe ou lettre. Mon second est un élément d’une bande dessinée où sont inscrites les pensées et paroles des personnages. Mon dernier « s’entend » comme une partie des 10 points supplémentaires à la belote. Mon tout est un bâtiment communal dont le nom n’est pas connu que par bien peu de personnes... Retrouvez la réponse (la bulle der ou comprenez « la bulle d’air » nom attribué au CCAS en séance du 28/12/2018) sur notre page facebook. Un tirage au sort sera effectué parmi les bonnes réponses et permettra aux 10 gagnants de rencontrer une partie de notre future équipe et de poser les questions légitimes que vous vous posez sur l’avenir de notre commune. Bonne reprise »

"Alors que ces propos devaient paraître dans le Notre Ville précédent, le feuilleton Vote du budget Primitif nous en a empêché puisque 3 séances auront été nécessaire pour aboutir au même résultat: les 03,10 et 17 avril, Mr le Maire ne parvenanit pas à faire adopter ses orientations pour 2019. Même ses manoeuvres en faisant revenir des élus sortis d'une voire plusieurs années d'hibernation (preuve que notre dénonciation dans la lettre ouverte etait bien réelle) n'auront pas suffi à faire adopter le budget. La pression exercée lors de la séance du 10 avril par le Premier Adjoint a concouru enfin à convaincre les élus de la volonté de Mr le Maire de faire passer en force ses choix. Alors que Monsieur le Maire avait utilisé la Presse pour sa campagne électorale de 2014, les faits relatés à juste titre par le journaliste de la Voix du nord n'auront pas plu à notre premier édile, ce dernier s'en prenant en préambule de séance du Conseil Municipal à la fois à la presse, au Préfet ou encore à l'une de ses adjointes qu'il qualifiait avec mépris de co-listière. Ces faits gravissimes (attaque du préfet de faire la sourde oreille pour: lire la suite sur notre site internet :

Comme l’a signalé Mr le Maire dans Notre Ville de Mars (texte repris de la Voix du Nord), nous constatons que notre Médiathèque très controversée à l’époque par leur opposition est devenue un élément essentiel de la culture pour tous les Meurchinois. Nous ne pouvons que nous en féliciter. Au fil du temps et avec le professionnalisme de Gaëlle et Séverine, elle est devenue un des éléments essentiel de l’animation de la commune, tel que nous l’avions souhaité lors de sa conception. La médiathèque a évolué et s’est transformée en un rendez-vous convivial et familial pour beaucoup.

« Complément d’infos du Notre Ville »

Au travers de nos publications nous transmettons des messages sans volonté de polémiquer.

Malheureusement, Monsieur le Maire en a décidé autrement en utilisant régulièrement des commentaires bien trop suspicieux, en relatant une vérité sous forme de Fake News.