M. Frédéric Alloï, Maire

 

Chères Meurchinoises, Chers Meurchinois,

 

En qualité de Maire de la Ville de MEURCHIN, je détiens une responsabilité dans le domaine de la prévention des risques majeurs qui pourraient toucher notre territoire.

L’élaboration d’un Plan Communal de Sauvegarde, obligatoire depuis la loi du 13 août 2004, a pour objet d’anticiper la mise en place d’une cellule de crise municipale en cas de sinistre important.

Cette cellule, composée d’élus et d’agents municipaux, a pour mission de gérer l’ensemble des interventions internes et externes et d’informer avec précision et rapidité les autorités administratives, les secours et bien sûr, les meurchinoises et meurchinois.

Qu’il soit d’origine naturelle ou technologique, le risque demeure dans notre quotidien et reste, la plupart du temps, imprévisible. Les exigences de sécurité sont telles, que nous nous préparons continuellement à affronter ces événements. Précisément, communiquer et sensibiliser : c’est l’objet principal de ce Plan Communal de Sauvegarde.

Il permet de vous informer en toute transparence, des éventuels effets de risques connus ou supposés, afin de mieux gérer l’éventuelle situation de crise.

Il rappelle également toutes les dispositions à respecter en cas d’incidents majeurs.

Ensuite, prévenir et protéger : travail quotidien des services municipaux qui améliorent leurs connaissances, accompagnés par des professionnels ; maîtriser la politique d’urbanisme et toujours améliorer la sécurité sur notre commune. Et enfin, mobiliser et réagir, avec le maximum d’efficacité, en déclenchant tous les moyens à la disposition de la commune.

Ce document permet de rester informé, car anticiper c’est mieux se protéger.

 

Le Maire de Meurchin, Frédéric ALLOÏ  

M. Frédéric Alloï, Maire

 

Chères Meurchinoises, Chers Meurchinois,

Avril 2021.

Le Notre Ville fête ses Noces d’ Or.

Cinquante années d’informations utiles et nécessaires pour mieux comprendre le fonctionnement de notre collectivité, pour que nous puissions toutes et tous constater l’évolution de notre commune.

Celle-ci a notamment vu ses constructions se multiplier. De nouvelles résidences sont apparues, des services adaptés ont éclos comme le Centre de Proximité de Petite Enfance, la Maison De l’Animation et de la Jeunesse, l’ARTCHIPEL ou encore récemment la Bulle d’Air.

Pour compléter cette offre de service public, le tissu associatif s’est étoffé au fil des années, dont les représentants assument bien souvent les responsabilités au sein de plusieurs associations. MEURCHIN est une commune dans laquelle il fait bon vivre, dans laquelle quelques commerces locaux tentent de tenir le coup actuellement en raison de la grave crise sanitaire et économique que nous traversons. Et il nous appartient, habitants et élus, de les soutenir en favorisant les achats de proximité.

Nous y reviendrons plus tard dans ce numéro.

Enfin comment ne pas rappeler que ce journal municipal a aussi vocation à communiquer sur les initiatives individuelles ou collectives au service des autres, à mettre en avant notre jeunesse active et dynamique. Comme vous l’aurez constaté en couverture de ce numéro 483, nous devons ce mode de communication à une équipe de personnes engagées, parmi lesquelles figurait Narcisse LOHEZ, homme de valeurs et de convictions engagé pour sa ville pendant plus de quarante ans et qui a oeuvré dans de nombreuses associations locales. Narcisse nous a quittés ce lundi 15 mars. C’est à lui, à son épouse Jeannine, à ses enfants Myriam et Alain, à sa famille, que nous dédions ce numéro, empreints de souvenirs et d’émotion.

Salut Camarade !

M. Frédéric Alloï, Maire

 Chères Meurchinoises, Chers Meurchinois,

Une année s’est écoulée alors que nous ne sommes arrivés en fonction que depuis le 05 Juillet 2020. Cette année aura été marquée par… un respect de la population meurchinoise dans les protocoles sanitaires, même s’il est encore nécessaire de faire quelques rappels sur les gestes barrières à respecter. Il est tentant d’ôter son masque dans les espaces publics fréquentés pour mieux respirer !

Il est vital de le laisser pour penser à nos proches et aux personnes que nous croisons.

Un programme ambitieux vous a été proposé pour six ans et les chantiers ne manquent pas. Vos principales attentes actuelles sont légitimes et portent surtout sur le volet de la sécurité et de la propreté. Vos venues sur la permanence du samedi mettent en évidence des problématiques de voiries, de vitesse excessive, de déjections canines ou encore de dépôts de déchets sauvages sur les trottoirs ou disséminés sur nos chemins ruraux.

Quotidiennement, nous nous projetons pour imaginer un avenir plus serein, plus vert, plus sécurisé. Et en même temps, nous ne devons pas oublier les finances communales qui nous rappellent toujours à plus de sagesse. Les deux prochains mois vous permettront de mieux comprendre lors des séances de conseils municipaux les orientations que la commune devra prendre pour un nouveau virage, tout en tenant compte de finances publiques qui n’augmentent pas proportionnellement aux compétences que nos collectivités ne cessent de récupérer au détriment des services de l’ Etat.

En attendant ces débats entre élus nécessaires pour un meilleur avenir, nous continuons nos combats : une nouvelle rencontre avec la Région et la Sénatrice est programmée en Mars pour la défense du dossier TER, une réunion a eu lieu en février avec Les Voies Navigables de France sans compter les échanges réguliers avec les élus voisins. Nos travaux ne manquent pas et nous continuerons à vous informer de l’avancée de ces chantiers.

Frédéric ALLOÏ

 

 

M. Frédéric Alloï, Maire

En ce 16 Janvier, deux sentiments m'animent : celui de la joie et mais aussi celui de l'incertitude.

Avant tout, l'incertitude et l'incompréhension. Alors même que les médias, le conseil scientifique et le gouvernement ne cessent de répéter depuis plusieurs semaines que le nombre de cas positifs augmente sensiblement, et que chacun dans un coin de sa tête se prépare à un re-confinement général, depuis deux jours nous savons désormais que la solution TOUTE trouvée pour ralentir la propagation du virus et de ses variants est le COUVRE-FEU à 18H00. Avec son lot de mauvaises surprises pour nos entreprises qui doivent encore repenser leur organisation, pour notre service culturel confronté aux retours des visios alors que nos écoles avaient de nouveau envahi l' ART'CHIPEL, etc, etc...

Dans ma tête un air de Jacques DUTRONC se met soudainement à résonner, revisitée façon COVID : « Il est 06 Heures, Meurchin s'éveille….Il est 18H00, Meurchin se couvre... »

Mais en ce 16 janvier, la joie et l'optimisme reprennent vite le dessus.

La joie dans un premier temps. Car après de nombreuses alertes météo Jaune et Orange, sans que rien ne se passe ces dernières semaines, je me dis que cette fois-ci, c'est la bonne !

Les premiers flocons arrivent alors que je reçois les habitants lors de ma permanence le samedi matin comme à mon habitude depuis notre prise de fonction, pendant que l'équipe des adjoints travaille sur les projets de demain. Alors que nos valeureux commerçants du marché ont tenu bon jusque midi par ce froid, les gros flocons arrivent et les rues se parent d'un manteau blanc. Nos agents du Service Technique se mettent rapidement en ordre de bataille, aidés par les services de la mairie de Wingles pour dégager les grands axes.

Et pour que cette journée devienne un souvenir pour quelques familles, nous lançons aux alentours de 14H00 notre premier concours du plus joli bonhomme de neige : nous n'avons pas eu de difficultés à nous accorder sur ce concours officiel. Les familles meurchinoises ont joué le jeu, notre plus gros défi va être maintenant de visionner l'ensemble des photos. Une petite réception, avec le respect des gestes barrière viendra sceller ce moment passé en famille, avec remise de récompenses.

 Chères Meurchinoises, Chers Meurchinois,

Ce « Mot du Maire » s'est transformé en « Journée du Maire », le déroulé d'une journée quelconque du calendrier des élus, qui peut se transformer en une journée riche et stimulante en vous y associant. Le contexte actuel ne se prêtant pas à ce que nous venions à votre contact, à vous recevoir pour organiser des réunions publiques ou de quartiers, puisque la santé est la priorité. En revanche, nous vous proposerons tout au long de l'année de nous ré-inventer pour que vous puissiez découvrir la vie des élus et que nous continuions à échanger ensemble.

 Frédéric ALLOÏ

M. Frédéric Alloï, MaireChères Meurchinoises, Chers Meurchinois, Chers Enfants,

Comme beaucoup de Français, nous sommes à Meurchin tous abasourdis tant nous avons eu l’ impression que cette année 2020 n’en finissait pas et qu’elle nous réservait son lot de mauvaises surprises, semaine après semaine.

En ce début d’année, nous avons une pensée pour tous les Meurchinois qui nous ont quittés, presque dans l’anonymat compte tenu des rassemblements restreints au sein des édifices religieux. Mais nous voici en 2021 avec plein d’espoirs dans nos têtes.

Bien évidemment, les laboratoires sont en première ligne pour nous livrer rapidement les premiers vaccins. L’espoir réside aussi et surtout dans la projection de Meurchin avec ses habitants, acteurs majeurs et incontournables.

Et que dire de notre Jeunesse. Une récente rencontre avec une classe de l’Ecole Les Platanes nous encourage encore plus à développer la démocratie participative pour tous en 2021, en commençant par nos enfants avides d’échanges avec les élus de leur commune.

Et surtout plein d’ idées ! C’est pourquoi la Commission Citoyenneté a été installée lors du Conseil Municipal du 14 Décembre 2020. Même si nos modes de communication seront encore troublés pendant une longue période, le Conseil

Municipal a ainsi décidé à l’unanimité des personnes présentes de travailler sur cette question de l’appropriation de la commune par ses habitants.

Belle et Heureuse Année...Masquée, A bonne distance, Respectueuse des Gestes Barrières et Emplie d’échanges constructifs.

Frédéric ALLOÏ

M. Frédéric Alloï, MaireConfinés, déconfinés, re-confinés mais pas en totalité, il y a de quoi s’y perdre, je vous l’avoue ! Mais la santé de tous étant à prioriser, il est bien évident que nous devons respecter scrupuleusement les consignes définies par l’ Etat sur le plan sanitaire. Respectons les règles, même si certaines décisions peuvent paraître disproportionnées ou illogiques. J’évoque évidemment la fermeture de nos commerces qualifiés de non essentiels par les pouvoirs publics.

C’est tout un pan de l’économie qui est mis à mal. Mais ce re-confinement, démontre aussi l’importance de notre tissu associatif, des agents communaux et des partenaires de notre collectivité qui assurent le lien nécessaire avec les habitants.

Depuis ce 30 octobre, une cellule a été lancée pour que nos entrepreneurs puissent nous faire remonter leurs difficultés et besoins. Parfois, dans la précipitation, quelques erreurs viennent se glisser et nous nous efforçons de les réparer au plus vite. Nous avons appuyé le courrier de Madame La Sénatrice Cathy APOURCEAU-POLY adressé à Monsieur Alain GRISET, Ministre en charge des TPE et PME pour une exonération totale des charges et une prise en charge totale des loyers notamment.

Alors pour que vos fêtes de fin d’année soient belles, n’hésitez plus et contactez nos commerçants et artisans locaux en guise de soutien. Depuis le 28 novembre, tous nos commerces sont ouverts et leurs gérants se plient en quatre pour vous, en gardant toujours le sourire.

A toutes et tous, les élus Meurchinois vous souhaitent de passer d’agréables moments avec vos proches, certainement en petits comités, et espèrent vous revoir début 2021 dans de meilleures conditions pour nous réunir de nouveau.