En moins d’un an, deux accidents se sont produits au croisement de la D165 et de la rue Pasteur, occasionnant des blessures et des dégâts matériels. La fatalité n’existe pas lorsque les accidents se répètent sur un même axe : c’est la raison pour laquelle nous allons travailler début 2022 avec les Services du Département pour identifier des solutions sur ce croisement ainsi que sur celui menant aux Hauts de Meurchin.
Lorsque nous serons amenés à revoir le plan de circulation pour le Carrefour et les rues annexes, devrons-nous reculer devant les aménagements proposés pour améliorer la sécurité de tous si deux cents personnes de Meurchin et de la France entière y opposent une raison de confort à la conduite.
Quant au personnel, un vrai dialogue social existe depuis notre arrivée : réunions régulières avec les représentants du personnel, renforcement de certains services selon nos capacités financières et des besoins repérés par les chefs de service. Autant d’initiatives qui se font raisonnablement, avec prudence et en utilisant les aides au recrutement de l’État pour recruter intelligemment car, s’il fallait encore le rappeler, nous aurions pu renforcer beaucoup de ces services si la gestion financière de la commune avait été saine à notre arrivée.
Etre des élus responsables, c’est être transparents avec la population mais aussi avec les agents qui sont à nos côtés et sans qui la collectivité ne peut fonctionner.

Le Groupe Large Union Expérience et Renouveau adresse à l’ensemble de population Meurchinoise de belles fêtes de fin d’année !

Soyons sérieux !
Comment des élus de la municipalité précédente peuvent nous reprocher le départ du Judo ? Comment, lors de leur mandat, peuvent- ils avoir promis un dojo alors que la commune était en surendettement, suivie par la cour des comptes ?
La baisse des subventions aux associations ? Idem... Comment ne pas les réduire cette année alors que les banques nous refusent un prêt qui était la seule solution pour les financer.
Bien sûr, nous souhaitons aider nos associations : Nous, nous participons à leurs manifestions et AG, sommes à leur écoute pour les aider à monter leurs projets.
Nous travaillons au quotidien pour améliorer la situation financière dramatique qu’ils nous ont laissée : renégociation de l’ensemble des contrats (par exemple des assurances sur des bâtiments disparus..), des abonnements (700 e par mois/5 ans pour un photocopieur qui ne servait pas). Nous allons chercher les subventions, des partenariats, etc. Ce travail est long et ne se voit pas mais nous avons déjà des résultats concrets.
Bien sûr que nous sommes conscients qu’il faut améliorer nos services publics mais cela passe par l’amélioration de nos capacités d’investissement.
Un ménage en surendettement aura des difficultés à acheter une maison, une mairie c’est pareil...
Un Plan Local d’Urbanisme se prépare sur plus de 3 ans, c’est donc ceux qui nous critiquent qui l’ont élaboré à 90%. Nous avons, nous, réduit le nombre de logements de 200 à 80 par rapport à ce qu’ils avaient prévu.
Soyons sérieux !
Nous réfléchissons toujours au bien-être des Meurchinois, sans démagogie, promesse ou dépense que nous ne pouvons réaliser. Tout serait tellement plus facile avec de l’argent, par exemple l’embauche d’agents (le service environnement est passé de 9 à 4 personnes).
N’écoutez-pas les rumeurs et les réseaux sociaux qui souvent n’ont qu’une partie des éléments (en n’intégrant pas les obligations administratives) et n’hésitez pas à solliciter vos élus pour avoir les informations, les bonnes.

Groupe Large Union Expérience et Renouveau

Le Chef de l’Etat déclarait ce 31 Mars : « Si nous restons unis, solidaires, si nous savons nous organiser les prochaines semaines, nous verrons la lumière au bout du tunnel ». Alors que certains de nos commerçants locaux sont de nouveaux privés d’ accueillir leur clientèle, même sur rendez-vous individuels, il eût été appréciable d’effectuer une distribution de chocolats ou d’organiser une chasse à l’œuf. Penser une telle chose alors que certains habitants de la commune nous ont quittés ces dernières semaines, en raison de la propagation du virus ! Nous aurions peut-être dû ouvrir les centres de loisirs ?

Non, ces décisions ne sont pas une question d’économies pour la commune mais de bons sens puisque le principe de ce confinement est d’éviter les brassages, d’autant plus que nos petites têtes blondes seraient plus contaminantes. La sagesse doit primer et l’union doit prévaloir.

Quant à l’effort demandé aux associations, il est avant tout la résultante de quelques années de mauvaise gestion dont nous nous serions bien passés. Nous rappelons qu’il est possible aussi d’apporter notre aide aux associations en participant assidument à leurs manifestations.

L’effort est collectif : pour la deuxième année consécutive, nos élus ne pèsent pas sur une partie du budget de la commune puisqu’ils ne souscrivent pas au Complément d’assurance retraite des élus locaux (CAREL) et le Fonds de pension des élus locaux (FONPEL). Près de 16 000 euros ont été économisés depuis notre arrivée. Cet effort est légitime eu égard à la prospective de notre commune que vous pouvez retrouver dans ce numéro : les chiffres parlent d’eux-mêmes.

Et, enfin, s’il fallait le répéter, nous regarderons attentivement l’évolution de la situation de nos associations et restons à leurs côtés pour solliciter des subventions auxquelles elles pourraient prétendre, autres que communales.

Groupe Large Union Expérience et Renouveau.